AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [OS/Yuri/SNSD]Un sourire

Aller en bas 
AuteurMessage
timeaftertime
Newbie.
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 24

MessageSujet: [OS/Yuri/SNSD]Un sourire   Dim 26 Juin - 10:46

Auteur: By me 8D
Rating: Euuuh je pense que c'est entre PG et PG-13, pas sur x)
Genre: Yuri
Couple: YulTi
Résumé: Nan je préfère laisser la surprise xp
Disclamer:
Notes de l'auteur: Ben j'aimerais que vous aimerais ce premier post (le deuxième suivant dans pas longtemps 8D) Ah par contre mes OS sont longs, avant ils faisaient l'équivalent de 6 pages words puis au fur et a mesure ... voila quoi x) Je commence pas avec la plus gai que j'ai ecrite.

Un sourire
(YulTi)

La jeune fille brune lève les bras le plus haut possible pour sentir s'abattre sur elle ceux de l'homme qui lui fait face. Elle se protège comme elle peut, en priorité le visage, jetant quelque fois un œil à sa mère dans le coin de la pièce. Comme d'habitude elle ne fait rien, elle a trop peur elle-même pour dire quoi que ce soit. Alors lorsque le père a décidé de se défouler sur la fille pour une fois, elle ne dit rien attendant que ca passe, essayant de profiter du fait que ce ne soit pas elle sous la rouée de coup. Sa fille la regarde les yeux suppliant et humides, n'espérant qu'un geste de sa part, un geste qui pourrait la sortir de cet enfer mais rien ne se passe, la mère se contente de replonger la tête dans son magazine, elle l'ignore. Alors la jeune brune laisse couler les larmes le long de ses joues en s'efforçant encore de protéger son visage pour ne pas que cela puisse être vu à l'école, elle a déjà dû mentir, quand sa jupe n'avait pas était assez longue pour dissimuler le bleu sur sa cuisse. Elle était « tombée dans les escaliers », c'était plus simple comme ça, ils avaient fini par ne plus poser de questions... Elle se protège toujours sous les coups, ses bras rougissent peu à peu mais son père commence à fatiguer, il ne tient plus aussi longtemps qu'avant... Et lorsque qu'enfin la pluie punitive cesse, les énormes mains lui indiquent la direction de sa chambre. Pas besoin de le dire plusieurs fois pour qu'elle s'exécute, elle se relève comme elle peut, n'osant même plus effleurer sa peau meurtrie tellement celle-ci la fait souffrir. Elle arrive dans sa chambre et premier reflexe, elle ferme la porte à clé puis s'y adosse. Elle souffle légèrement sur ses blessures comme si cela pouvait lui enlever toute la souffrance mais ca ne fait que l'attiser au contraire, provoquant des picotements à chaque nouveau souffle. Puis elle se met sur ses genoux, s'approchant de sous son lit et en retirant une des lattes du plancher. Elle sort de sa cachette une photo pliée en quatre, les bords légèrement cornés de séjourner dans le sol. Elle regarde le paysage au travers, les arbres qui se profilent et l'immense prairie en son centre, c'est un paysage plutôt simple... Mais elle a beaucoup de fois rêvé d'y être. Son père ne supporte pas les photos, encore moins dans la chambre de sa fille. Alors elle est obligée de la cacher. C'est son seul moyen d'évasion. Parfois elle la sort de sa cachette pour l'afficher au dessus de son lit. Elle s'allonge alors pour regarder l'image, il lui arrive de s'endormir et d'en rêver puis elle est réveillé par les coups de son tyran à sa porte et à ce moment là elle sait qu'elle doit ouvrir, elle le sait parce que sinon ce sera pire. Alors elle se dépêche de remettre la photo à sa place et d'ouvrir pour que l'homme la traine dans le salon. Elle contemple une nouvelle fois cette photo quand elle entend les cris étouffés de l'autre côté de la porte. Finalement elle aussi y a droit... Bien fait après tout, elle ne fait jamais rien pour elle, pourquoi l'aiderait elle ? Elle reste calmement sur son lit en attendant que ca passe, elle le mérite. Après une vingtaine de minutes, elle n'entend plus rien à part le bruit du moteur de la voiture qui démarre et s'éloigne. Elle décide qu'il est temps de sortir de sa cachette et ouvre prudemment la porte pour jeter un coup d'œil à l'extérieur afin de vérifier que son bourreau est parti et en effet plus un bruit. Ceux qui est quelque peu étrange, d'habitude elle a toujours droits aux sanglots de sa mère qui perturbent le silence qui vient après la tempête... Une odeur lui pique le nez, quelque chose qui n'était pas là tout à l'heure. Elle s'avance dans la pièce en regardant un peu autour d'elle lorsqu'elle remarque une tache rouge foncée ancrée dans la moquette, elle s'approche pour mieux voir et remarque que certaines choses ont disparues notamment quelques sac qui se trouvaient dans l'entrée. Elle appelle sa mère mais n'obtient aucune réponse. Elle comprend, elle comprend pourquoi elle n'obtient aucune réponse, elle comprend la signification de cette tâche et en enlève ses doigt immédiatement pour courir vers l'évier de la cuisine et passer ses mains sous l'eau. Elle pleure en grattant ses doigt sur lesquels le rouge sang à du mal à partir. Au bout de quelques minutes, elle y parvint quand même, le rouge du sang à été remplacé par un rouge plus vif dû à l'excessivité du frottement. Elle ramène sa main contre elle. Elle n'arrive pas à le croire et elle s'en veut, elle s'en veut terriblement de ne pas avoir agi...
Son père revient à l'heure du repas. Tout se déroule dans le calme et le silence, elle a trop peur pour ouvrir la bouche, trop peur pour dire quoi que ce soit.

Père :
Tu n'es pas bavarde ce soir...

Une fois de plus, elle garde les lèvres scellées.

Père :
Maman est parti en voyage... Il va falloir être sage d'accord ? Elle m'a dit que si ca n'allait pas, je devais t'envoyer la rejoindre.

Son sang se glace, elle se retrouve paralysée, trop apeurée pour dire quoi que ce soit. Elle lève doucement les yeux pour apercevoir le sourire carnassier de son père et baisse immédiatement la tête incapable de soutenir son regard.

Plusieurs années ont passé. Yuri a grandi mais elle a toujours aussi peur de son père et ses coups sont toujours aussi douloureux mais ca va, elle a développé comme une sorte de résistance à la douleur qu'il lui inflige au bout de ses années. Mais c'est dur. Maintenant qu'il n'y a plus sa mère, c'est elle qui prend tout. Elle le regrette, elle regrette ce qu'elle a fait ou plutôt ce qu'elle n'a pas fait des années auparavant...
Ce matin elle part au lycée comme tous les autres matins, seule. Elle n'a pas beaucoup d'amis, elle préfère ne pas s'en faire. Elle a trouvé une excuse efficace pour ses blessures à répétition, le karaté, les autres la croient facilement, elle est athlétique alors c'est normal et puis au fond ils s'en foutent, c'est juste pour savoir. La plupart on déjà dû l'oublier... La brune arrive enfin en classe et va prendre sa place. Peu de temps après la sonnerie la professeure annonce un changement, une nouvelle élève. Quand Yuri voit rentrer cette frêle brunette, elle est loin de se douter à quel point ce changement va être radical pour elle. La professeure indique le bureau à côté de la brune de son doigt fin. La jeune s'y dirige aussitôt, Yuri ne peut détacher les yeux de son sourire, elle n'a jamais vu quelqu'un sourire autant. Elle ne sait elle-même pas ce que sait... La brunette s'assoit en la regardant. Elle, elle se contente de tourner la tête, désintéressée. Les relations humaines ne l'intéresse pas de toute manière, elle n'en a jamais eu, à part l'impact des mains de son père sur son pauvre corps, elle existe plus par devoir qu'autre chose. Le sourire de la brunette faibli un peu quand elle voit les yeux de sa voisine se détourner, puis elle se concentre sur le tableau. Mais la grande brune ne peut pas empêcher son regard de se ré orienter encore une fois vers elle. Son sourire la fascine quelque part... Comment fait-elle pour sourire comme ça... Alors elle passe sa matinée à regarder les lèvres de l'autre qui sourient encore et encore jusqu'à ce qu'elle le remarque et se tourne vers elle alors encore une fois Yuri détourne le regard en espérant ne pas s'être faite prendre. Quand elle est enfin libre, a la fin de la journée, elle sort du lycée et rentre lentement chez elle, les pas trainant sur les pavées car il ne lui tarde en aucun cas d'arriver. Et puis elle sent une présence dans son dos, elle regarde en arrière pour apercevoir la même brunette qui s'est arrêté quelques mètres plus loin. Elle la suit ? Ou c'est juste parce qu'elle habite dans le coin ? Alors Yuri décide de ne pas y prêter attention, elle continue sa route et au bout d'un moment, elle se retourne encore une fois mais cette fois ci, pas de brunette, elle reprend sa route jusqu'à chez elle et se glisse sans bruit. Elle entre dans sa chambre sans réveiller son père et cherche la latte défaite de son parquet. Et la elle la remarque, légèrement plus soulevée que les autres. Elle ne se souvient pas de l'avoir laissée comme ca, et il y a une raison ; elle ne l'a pas laissé comme ça. Inquiète elle se précipite, elle l'enlève complètement cherchant désespérément le petit emballage plastique protégeant son trésor, son paysage, son petit bout de liberté... Mais impossible de le trouver, il ne s'est glissé nulle part entre les rainures du bois, son père le lui a pris, elle ne sait pas quoi faire, sur le moment elle se sent désemparée sans son petit bout de papier. Elle se demande alors comment elle va faire pour rêver, si son cerveau éteint possédant une mèche n'a pas l'allumette nécessaire. Impossible de s'évader de cette prison, on a muré la dernière fenêtre qui donnait sur l'extérieur, comme si les doux rayons du soleil ne caresseraient plus jamais son visage. Elle attrape son oreiller et pleure. Elle pleure en silence pour ne pas énerver son père et se faire frapper. Puis la première image qui lui vient, c'est celle de la brune et de son sourire, son sourire qui illumine et irradie. Elle se dit que ce sera sa nouvelle photo et que celle-ci sera à l'abri dans sa tête, aucune chance que son père le la lui prenne comme ça.
Le lendemain c'est sans motivation qu'elle se rend au lycée. Pas qu'elle en ait d'ordinaire pourtant... Elle s'assoit et voit arriver la brunette qui s'installe à côté d'elle et la congratule d'un sourire. C'est la première à le faire. Et tous les jours c'est la même chose, Yuri ne lui a jamais dit un mot mais à chaque fois, la brunette prend sa place avec un sourire uniquement pour elle. Dans ces moments là, la cadette reprend un peu de fierté, elle se dit que quelqu'un pense quand même à elle. Puis un midi alors qu'elle sort son repas, une main se pose sur son bras. Son geste instinctif est de le retirer, trop de mauvais souvenirs, elle à du mal à être touchée maintenant, elle envoie donc valser le contenu de son panier repas involontairement qui se repend sur le sol.

Tiffany :
Désolé !

Elle voit la brunette se mettre à genoux par terre et commençait à ramasser la nourriture. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi elle fait cela. Alors elle se penche à son tour et ramasse aussi puis amène l'intégralité à la poubelle.

Tiffany :
Viens ! Je t'offre quelque chose pour me faire pardonner.

La brunette essaie une fois de plus d'attraper la main de la grande brune et une fois de plus, la main de celle-ci s'échappe de son étreinte. Tiffany est étonnée sur le coup puis elle demande à Yuri de la suivre. Elle l'amène jusqu'au distributeur et lui prends un sandwich et elles vont s'assoir manger. Yuri se demande simplement ce qu'elle fait là, l'autre... Pourquoi ne la laisse t-elle pas faire comme a son habitude ? Pourquoi vient-elle tout perturber... Elle décide de finir de manger sans lui prêter attention et retourne en classe. Tiffany la suit. Le soir aussi lorsqu'elle rentre chez elle, la brunette la suit toujours. Elle lui fait même un signe de la main quand elle arrive sur le palier de chez elle. Yuri se contente de la regarder perplexe. Puis rentre et elle ne comprend pas pourquoi mais ce soir, son père et plus en colère que d'habitude, pourtant elle n'a rien fait... Alors il oublie les règles et la saisit par le bras portant un coup à son visage. Elle tombe par terre tellement le choc est violent et se tient la joue. Elle a été frappée au coin de l'œil, elle aura surement un joli bleu demain...
Et en effet, elle regarde son visage dans la glace et une tache violacée est apparue, cette tache la fait souffrir. Elle ne supporte pas de la voir là. Elle se sent humiliée, impuissante. Elle va devoir se présenter devant tout le monde avec sa honte sur le visage même si elle sait que personne n'y fera attention. Et Yuri se met en route pour le lycée. Arrivée, c'est le sourire de Tiffany qui l'accueille. A la pause, la brunette la suit une fois de plus, mais cette fois ci, pendant qu'elle mange, elle se rapproche d'elle. Yuri la voit examiner de près son bleu et elle porte sa main sur son visage délicatement là où la brune a été frappée. La cadette n'ose pas bouger de peur qu'on lui fasse encore mal.

Tiffany :
Il parait que tu fais du karaté ?

Elle se contente d'acquiescer.

Tiffany :
Fais attention à toi d'accord ?

Elle acquiesce une nouvelle fois, les battements de son cœur se sont doucement accélérés, c'est la première fois que l'on fait attention à elle. Elle sent la paume rassurante de la main brulante de Tiffany contre sa joue, c'est la première fois qu'elle ressent une sensation si agréable aussi. Elle pose sa main sur le dos de celle de l'autre. Elle se sent tellement bien à ce moment précis... Et Tiffany sourit de la voir comme ça. Puis la sonnerie retentit leur rappelant qu'il temps de se séparer pour reprendre les cours.

Le lendemain, c'est un peu plus enthousiaste qu'elle va au lycée. Rien que l'idée de voir la brunette et son sourire juste pour elle, lui remonte le moral. Pour la première fois de sa vie sans doute, elle est heureuse, même si elle ne le montre pas, tout simplement parce que elle ne sait pas comment. Elle intériorise tout ce bonheur qui demande à sortir, mais elle le fait avec plaisir contrairement au fois où c'est sa souffrance qu'elle essaie de réprimer. Elle arrive devant le lycée, aperçoit Tiffany qui lui fait signe et la rejoint rapidement.

Tiffany :
Ca va ?

La brune mime un oui de la tête. Elles se dirigent ensemble vers la classe et suivent le cours pour se retrouver le midi pour manger.

Tiffany :
Dis Yuri ?

La brune relève les yeux de sa nourriture avec l'air interrogateur.

Tiffany :
Est ce que je pourrais venir te voir au karaté un jour ?

La cadette fait la grimace, elle ne veut pas lui dire non mais elle n'a pas vraiment le choix, alors elle agite la tête de façon négative et la réaction de Tiffany ne se fait pas attendre, elle semble un peu blessée et détourne le regard.

Tiffany :
Comme tu veux...

Quand ca sonne de nouveau, Tiffany se dépêche de rentrer ses affaires et de retourner en classe. Yuri a dû mal à suivre le rythme mais y parvient tout de même. Elle essaie de chercher le sourire de Tiffany pendant tout le reste de la journée mais elle ne la regarde pas et au moment de partir, elle se lève en vitesse et s'en va devant. Yuri parvient à la rattraper dans la rue et se mets à marcher a côté d'elle. Elle ne sait pas comment expliquer, elle aimerait tellement le lui dire mais elle n'en a pas le droit. Elle aimerait le lui dire que son sourire a remplacée sa vieille photo et que la voir comme cela est une torture pour elle, mais elle ne comprendrait surement pas. La seule chose qu'elle trouve à faire pour se faire pardonner c'est de glisser timidement sa main dans celle de Tiffany. L'aînée semble avoir comprit, elle se retourne vers elle et lui sourit, c'est la première fois que la brune vient spontanément vers elle donc elle en oublie ce qui l'a vexée. Yuri murmure doucement.

Yuri :
Pardon...

Enfin la fin de la semaine, c'est la première sortie qu'elle fait depuis longtemps. Elle a du inventer quelque chose pour que son père la laisse sortir. La brune a dit qu'elle allait faire des courses, il lui suffirait de passer dans un magasin après avoir quitté Tiffany pour appuyer ses dires. Pour le moment elle profite du temps libre qu'elle a en attendant la brunette. Et justement elle apparait au coin de la rue dans une robe blanche légère. Yuri sent ses joues s'enflammer un peu en le voyant arriver et encore plus quand sa main rentre en contact avec la peau soyeuse de la sienne. Elle lui fait un mouvement du menton pour lui dire qu'elles peuvent y aller. Elles passent l'après midi a se promener, Tiffany a ramener un Polaroïd, elle s'amuse a prendre tout et n'importe quoi en photo, puis elle prends une photos d'elles et la tend à Yuri qui la saisit en se disant que le petit rectangle de papier glacé va être le prochain a se retrouver sous la latte de son plancher. Yuri ne parle pas beaucoup, mais ce n'est pas important, Tiffany parle pour deux et la brune, elle adore l'écouter. Elle boit chacune de ses paroles en la regardant sourire, mais elle est trop bien en compagnie de la brunette et ne voit pas la journée passer, quand elle regarde sa montre c'est pour se rendre compte qu'il est trop tard pour faire quelques courses. Elle essaie de se détendre devant Tiffany mais elle n'arrête pas de penser a ce dont elle va avoir droit en arrivant. Elle laisse la brunette devant chez elle, cette dernière laisse un baiser sur la joue de la grande brune. Elle essaie de garder mémoire la douceur de ses lèvres pour lorsque les coups seront passés. Elle prend la direction de chez elle de son habituel pas trainant et arrive devant la porte. Avant elle courrait en croyant que son châtiment en serait moins sévère mais finalement ca ne changeait rien. Yuri pose sa main sur la poignée et s'apprête à l'abaisser mais déjà la porte blanche s'ouvre dévoilant son père fou de rage qui la tire à l'intérieur et qui l'envoie valser au milieu du salon d'un coup sec. Elle se relève aussitôt pour se mettre dans un coin de la pièce, comme elle le fait à chaque fois, c'est plus simple pour se protéger. Quand son père arrive et commence à lui donner les premiers coups, elle se protège seulement d'un bras, l'autre, elle en a glissée la main dans sa poche pour serrer la photo qu'elle a pris avec Tiffany dans l'après midi et elle essaie d'adoucir les coups en repensant à son baiser.

Le lendemain midi, les deux jeunes filles mangent ensembles comme à leurs habitudes. Yuri regarde Tiffany, elle ne s'en lasse pas, elle ne se lasse pas de voir son ineffaçable sourire sur son visage, si bien qu'au bout d'un moment, la brunette se demande si elle n'a pas quelque chose sur la figure alors elle se frotte les joues en lui demandant.

Tiffany :
Quoi ? J'ai quelque chose ?

La cadette fait non de la tête et s'approche de Tiffany souriante son eye smile l'obligeant a fermer les yeux presque complètement. Elle est réveillée par le doigt de Yuri sur ses lèvres qui s'amusent à en tracer doucement les contours. Elle regarde alors sa cadette qui possède un air franchement naïf et enfantin sur le visage.

Yuri :
Dis, Fany... Comment fais tu pour sourire tout le temps ?

La remarque de Yuri et le bout de ses doux doigts sur ses lèvres la font sourire d'avantage encore. Elle saisit sa main pour la dégager et s'approcher d'elle. Elle la regarde dans les yeux, sérieusement.

Tiffany :
Si tu veux, je t'apprendrai à sourire.
Yuri : Je veux bien...

Tiffany se penche à son oreille pour lui chuchoter quelques mots.

Tiffany :
Tu sais que je peux le transmettre mon sourire ?

Et elle se recule, s'amusant à regarder l'air dubitatif de Yuri.

Yuri :
Le transmettre ?
Tiffany : Tu le veux ?

Yuri hoche la tête vivement, elle ressemble à un enfant comme ça, ses yeux la regarde curieux. Alors Tiffany se penche posant doucement sa bouche sur la sienne. Puis elle effleure de sa langue tendrement les lèvres de Yuri, surprise. Elle préfère ne pas la brusquer parce qu'elle sait très bien que malgré l'apparence qu'elle montre, malgré le fait qu'elle soit bien plus grande, en dessous elle est aussi faible qu'elle et qu'elle ne sait pas aimer ni être aimer puisqu'on ne lui à jamais appris. Et elle sait très bien d'où viennent toutes ces marques mais elle ne lui dit pas, elle sait que ce sont les mains de son père qui les lui infligent, l'histoire du sport, elle n'y a jamais cru et c'est pour ca qu'elle s'est vexée lorsque Yuri ne lui a pas dit la vérité. La seule chose qu'elle ignore c'est qu'elle n'a pas de mère. Elle aimerait tellement pouvoir effacer toutes ses souffrances rien qu'en la serrant dans ses bras... Surtout qu'elle a remarqué que de nouvelles marques étaient apparues et elle s'en veut, Yuri a surement dû rentrer trop tard à cause d'elle. Ses mains se posent sure les joues de la grande brune pour l'attirer encore plus à elle et approfondir le baiser. Pourtant elle s'était juré de faire attention et ne pas céder, mais la sensation est tellement agréable qu'elle en a presque oublié ce qu'elle s'était dit. Finalement, elle glisse tendrement sa langue à l'intérieur de la bouche de Yuri pour caresser la sienne. Quand Tiffany se recule, Yuri ré-ouvre les yeux pour se dire que c'est surement ce qu'elle a eut de plus doux dans sa vie, elle aimerait que cette sensation dur encore plus longtemps alors elle s'approche à son tour de la brunette pour l'embrasser, ce contact lui fait oublier toute ses autres blessures, elle n'aimerait que jamais il ne s'arrête. Quand elle sent la brunette lui échapper, elle a peur de la laisser partir, peur que son père la lui prenne comme sa photo. Ca aussi Tiffany la comprit, elle la serre dans ses bras pour la rassurer, elle lui chuchote des mots doux, elle lui dit qu'elle l'aime et que jamais elle ne partira. Yuri est un peu rassurée, pour le moment ca suffira car déjà la sonnerie les interromps et les invite à retourner en cours, elle a juste le temps de relever la tête pour regarder Tiffany, remontant inconsciemment les commissures de lèvres.

Tiffany : Tu vois ? Ca marche.

Puis la brunette se relève et l'entraine avec elle en classe.

Leur professeur leur annonce une bonne nouvelle. Enfin pas si bonne pour la plupart des élèves puisqu'il s'agit d'un devoir d'anglais à préparer en groupe. Elle est heureuse parce que cela signifie qu'elle va avoir une excuse pour passer du temps avec Tiffany, et son père ne pourra rien dire. De toute manière, il dit rarement quelque chose... Ses poings parlent pour lui...

Tiffany :
On se met ensemble ?

Comme elle s'y attendait. Elle murmure un petit "oui" timide. Maintenant elle arrive un peu plus à communiquer.

Tiffany :
Tu passes chez moi ce soir ?

Un nouveau oui s'échappe de la bouche de Yuri et le soir venu elle s'arrête à la maison de la brunette au lieu de continuer jusqu'à son enfer à elle. Elle rencontre les parents de son aînée. Ils sont bien habillés, ils sortent ce soir, un theatre puis un restaurant. Ils ont un sourire doux, le même que celui de Tiffany, Yuri comprends pourquoi Tiffany en possède un aussi magnifique. Elle envie un peu la brunette sur le moment d'avoir des parents aussi gentils mais ce n'est que passager puisque maintenant elle l'a elle. Les deux filles se mettent à travailler. La plus âgée s'amuse de l'accent maladroit de la plus jeune, bien sur c'est plus facile pour elle qui est américaine d'origine pour parler. Mais ce n'est pas par méchanceté qu'elle rit doucement, elle rit seulement devant les efforts que fait Yuri et les mimiques qu'elle adopte en prononçant certaine consonance. Au bout d'un moment elle est prise d'un fou rire. Yuri la regarde perplexe jusqu'à ce que son rire joigne celui de la brunette. Elle ne sait même pas pourquoi elle rit, mais elle le fait, et elle sent que ca lui fait du bien au fond d'elle même. Tiffany s'arrête progressivement redevenant sérieuse, Yuri ne comprends pas bien pourquoi elle a changée d'attitude de façon si soudaine, elle fait pareil et arrête elle aussi. Les yeux de La brunette sont plongés dans les siens. Elle se retrouve comme hypnotisée par la profondeur du regard de Tiffany. Elle se rapproche doucement, ses yeux ayant quitté le brun des iris de son aînée pour se fixer sur ses lèvres. Elle s'approche encore, sa respiration caressant le visage de la brunette, elle se rapproche jusqu'à ce que sa bouche rentre en contact avec celle de Tiffany. Sa main se pose sur la hanche de l'aînée, elle en profite pour approfondir leur baiser tout en se rapprochant. La brune plonge son nez dans le cou de l'autre, s'enivrant de son parfum alors qu'elle, elle ferme les yeux en sentant les lèvres de Yuri contre sa peau. La cadette saisit la cravate de l'uniforme de la brunette pour la défaire et ouvrir son col plus largement. Tiffany frémit de sentir sa bouche descendre jusqu'à sa clavicule tout en embrassant sa peau. Elle gémit agréablement lorsqu'elle sent la langue de Yuri. Les mains de la cadette n'ont toujours pas quitté le col blanc de l'uniforme scolaire, elles descendent jusqu'au premier bouton et le défont, puis elles se dirigent vers le suivant et font de même jusqu'à arriver au bout et exposer entièrement son corps. Elle plante des baisers le long de sa poitrine jusque sur son ventre sous les gémissements plus prononcés de la plus petite. Tiffany sent le sourire de Yuri contre sa peau mais elle n'a pas trop temps de se poser de question, des vagues de frissons parcourt sa colonne vertébrale quand les doigt de la cadette se promène sur son corps. Elle laisse s'échapper de petits cris de satisfaction sous les différentes caresses. Elle passe ses bras autour des épaules de la brune et plante ses ongles dans ses omoplate provoquant la plainte de celle ci. Comme pour se venger, Yuri se colle un peu plus à son ainée, lui arrachant un cri de plaisir, elle sent tous ses membres se tendre de contentement sous sa proximité, la plaisir de chacun de ses effleurements est alors multiplié. Yuri est ivre de la peau de son ainée, de son parfum et Tiffany est ivre de ses caresses. Un nouveau cri de Tiffany fait sombrer un peu plus Yuri dans la folie et replonge sa tête dans son cou pour mordiller la peau blanche et soyeuse. Elle ne se lasse pas de l'écouter, elle aimerait pouvoir continuer mais elle entends du bruit dans l'allée. Elle se relève rapidement alors que Tiffany reboutonne sa chemise et remet sommairement sa cravate en place. Yuri coiffe partiellement ses cheveux en passant ses doigts de façon à rendre la brunette plus présentable qui fait de même avec les cheveux bruns et long de l'autre en riant silencieusement. Les deux parents rentrent et voient les deux filles encore occupées à finir leur travail. Ils ne remarque cependant pas la marque rouge que Yuri à laisser dans le cou de Tiffany et heureusement. La cadette fait mine de partir, les parents lui disent alors de raccompagner Yuri par politesse. Sur le palier, elles rient encore ensemble de ce qui s'est passé.

Tiffany :
Bonne nuit.

Elle se rapproche et se met sur la pointe des pied pour chuchoter.

Tiffany :
Je t'aime...

Puis elle laisse un furtif baiser aux coins des lèvres de Yuri et disparait derrière sa porte la laissant encore rougissante. La brune repense a ce qu'il s'est passée plus tôt, elle ne sait pas trop pourquoi elle a fait ça, elle en avait juste envie...

Yuri essaie de s'absenter de plus en plus de chez elle pour passer le plus de temps possible avec Tiffany, même au prix des coups qu'elle doit prendre en plus. La photo, ce n'est pas sous la latte de bois qu'elle l'a caché puisque son père connait cet endroit. D'ailleurs il revient souvent vérifier qu'elle n'y a rien remis. De toute manière cette photo elle la garde toujours sur elle sauf quand elle est dans sa chambre. Elle a trouvé sa place entre deux pages d'un roman. Enfin aujourd'hui elle l'a oublié et ca la travaille au plus au point, elle essaie de rester tranquille et de profiter du soleil avec Tiffany allongée contre elle, les yeux mi clos, ses bras entourant les épaules de la brunette.

Tiffany :
Quelque chose ne va pas ?
Yuri : Non rien...
Tiffany : Tu devrais te détendre un peu.

Yuri mets son visage contre les cheveux de la plus petite pour respirer son parfum rassurant.

Yuri :
Oui...

Sauf qu'elle n'arrive pas a penser à autre chose et que même la présence de Tiffany n'arrive pas à la calmer. La brunette se relève, elle voit bien que tant qu'elle ne sera pas aller vérifier, elle ne se sentira pas bien.

Tiffany :
On va faire un tour chez toi.
Yuri : Non ca va aller...
Tiffany : On y va je te dis !

Yuri la laisse faire, elle a peur de son pere mais elle redoute encore plus le fait que le sourire ne disparaisse du visage de Tiffany. Elle se laisse amener jusqu'à chez elle et reste immobile devant la porte. Tiffany est obligée de frapper à sa place. Les pas se rapprochent derrière la porte alors que le cœur de Yuri s'accélère. Elle s'ouvre sur son père, le même regard mauvais que d'habitude mais des qu'il aperçoit Tiffany, les traits de son visages s'adoucissent.

Pere :
Tu es enfin rentrer ? Je m'inquiétais.

Il prends sa fille dans ses bras, elle, elle ne bouge pas, elle a trop peur pour ça. Tiffany sourit toujours mais elle sait bien que tout cela n'est pas vrai.

Pere :
Entrez ! Entrez ! Prenez quelque chose a boire.
Tiffany : Merci, nous sommes justes passées prendre quelque chose.

Il les pousse dans le salon et lance un regard à Yuri l'ordonnant d'aller chercher à boire dans la cuisine. Elle passe rapidement dans sa chambre et verifie si la photo est toujours a sa place entre les deux pages de son bouquin mais elle ne la trouve pas. Elle feuillette affolée le livre, elle cherche entre chaque pages mais la petite image reste introuvable. Elle se lève et rejoint la cuisine. La brune a les mains qui tremblent, elle essaie maladroitement de placer les verres sur le plateau de plastique mais elle en renverse un malencontreusement, causant un vacarme effroyable dans la pièce. Elle entends son père dans le salon, il se lève et se rapproche. Elle s'attend deja a recevoir une correction mais non, il se contente de ramasser les dégâts et de saisir le plateau. Il se retourne pour aller rejoindre l'invité. A ce moment là, Yuri aperçoit un coin blanc dépasser de la poche arrière de son pantalon. Elle ne réfléchit pas et le saisit, espérant que ce soit la photo. Le soulagement qu'elle éprouve en découvrant l'eyesmile de Tiffany et vite remplacer par une vive douleur au poignet. Elle découvre les doigts de son père serrés autour de son bras. Il lâche le plateau qui s'éclate par terre en répandant le liquide transparent. Il n'arrive plus à maintenir la rage omniprésente qu'il a envers sa fille et lui tord le bras dans le dos. Tiffany arrive dans la cuisine alertée par le bruit. Lorsqu'elle voit le pere de Yuri, elle essaie de lui faire lâcher prise et se retrouve projeter d'un coup violent contre le mur. Yuri bout de l'intérieur, elle a honte aussi, honte d'être aussi impuissante devant Tiffany, elle se sent humiliée alors pour que cet insupportable sentiment s'arrête, elle saisit le premier objet qui lui passe sous la main sur le comptoir de la cuisine de son bras libre et l'enfonce dans l'estomac de son agresseur. Il la lache et titube en arrière, reculant de quelques pas, le regard vide, finissant par s'écrouler sur le sol. Yuri le regarde, perdue, elle a du mal a prendre conscience de ce qu'elle vient de faire, du sang qui recouvre son bras. Elle se contente de fixer le manche noir qui dépasse de l'abdomen de l'homme étendu par terre, une flaque rouge se forme lentement tout autour de lui pendant que Tiffany se relève difficilement et vient la prendre dans ses bras. Elle lui prend la photo rougie des main et la jette.

Tiffany :
On en fera d'autres...

Les larmes commencent a couler des yeux de Yuri. Elle ne comprend pas pourquoi. Elle est libérée de cet homme qu'elle haïssait tant et elle pleure sa mort. Tiffany prends son visage dans ses mains, elle l'aligne avec le sien lui faisant son plus beau sourire pour la calmer. Quand les sanglots deviennent moins violents, elle pose ses lèvres sur la bouche de la brune, le goût salé de ses larmes se répandant sur ses propres lèvres. Ensuite elle l'aide à se lever et l'amène dans la salle de bain en lui demandant de s'agenouiller devant la baignoire. Elle lave son bras de tout le sale liquide rouge sans s'arrêter de sourire car c'est bien la seule chose qu'elle peut faire. Elle essaie d'être rassurante en tant qu'aînée mais n'a aucune idée de ce qu'elle va pouvoir faire. Tiffany termine d'essuyer le bras de la brune avec la serviette. Elle en profite pour sécher le flot de larmes qui s'est interrompu et l'embrasse encore une fois parce qu'au fond d'elle, elle a peur que cet incident lui enlève ces lèvres, sur ses joues aussi commence à couler quelque larmes, mais juste une ou deux parce qu'elle les retient. Elle essaie encore de la rassurer en passant ses bras autour des épaules de la plus grande, mais c'est plus pour se rassurer elle en réalité. Elle réfléchit au corps étendu dans la cuisine, elle pense à plusieurs choses... Elles pourraient partir toutes les deux, mais pour aller où ? Faire quoi ? Elles sortent de la salle de bain et se retrouve au salon, son regard se pose sur le téléphone et l'instant d'une seconde elle se demande si elle ne devrait pas le faire... appeler la police... Il y aurait un procès et vue les marques infligées par le père et le cas de légitime défense, elle serait surement innocentée. Mais il faut se faire un choix rapidement, si elles attendent trop les marques disparaitront et son innocence avec. Et puis elle peut toujours témoigner pour dire ce à quoi elle a assisté. La brunette se tourne vers la cadette et lui sourit.

Tiffany :
Tu me fais confiance Yuri ?

Et la brune lui répond en hochant la tête, toujours perdue. Bien sûr qu'elle luit fait confiance, c'est la seule personne à qui elle l'accorde d'ailleurs. Elle la regarde s'approcher du téléphone et composer le numéro. L'aînée explique tout et revient s'assoir à côté d'elle en lui tenant les mains parcourues de quelques spasmes. Bientôt les sirènes résonnent à l'extérieur, plusieurs hommes entrent dans la maison, un se précipite vers la cuisine pour constater ce qu'il s'est passé, les autres se place derrière le canapé où se trouve les deux jeunes. Tiffany aide Yuri a se lever, elle s'adresse au policier en lui demandant si elle peut l'accompagner jusqu'à la voiture. Il fait oui de la tête alors elle sort de la maison et s'arrête devant le véhicule bleu et blanc en laissant discrètement un baiser au coin de ses lèvres juste avant que la grande brune ne s'engouffre à l'intérieur. Tiffany la regarde s'éloigner, elle se demande si elle a fait le bon choix, elle l'espère en tout cas mais tout devrait se bien passer ...

Yuri est assis sur le banc froid des accusés, elle jette plusieurs coup d'œil dans la foule, là où est assise Tiffany accompagnée de ses parents, elle entend le juge commencer l'audience, le bruit intenable de son marteau de bois contre son pupitre. Plus personne ne parle, il appelle les avocats qui expose chacun leur tour les faits. Yuri trouve ca bête... Elle trouve ca bête de se battre pour quelqu'un qui est mort alors que personne n'est venu le pleurer... Elle a subit plusieurs examens avant ca, ils ont pris pleins de photographies, des marques. Ca a été dur sur le moment, elle a eu honte, et là, elle a encore plus honte que ces photos soient exposées aux yeux de tous mais elle supporte parce qu'elle sait que c'est pour la bonne cause. Elle sait que c'est pour pouvoir retrouver Tiffany plus vite alors elle se tait et subit. Puis l'avocat de la défense veut frapper un grand coup alors il lui demande de montrer les marques et les hématomes à l'assemblée. Elle se lève donc et soulève un peu son T-shirt, juste assez pour que les premiers soient visibles. L'avocat insiste sur le fait que les bleus sont encore présents deux semaines après la mort de l'homme qui en est l'auteur. Les yeux de la brune se posent sur les jurés puis le juge, elle peut lire la pitié dans leur regard. La pitié, l'horreur et la désolation. Elle se rassoit alors que le juge la regarde toujours. Lui il se demande comment un père peut faire ca à sa fille, il est encore sous le choc du corps meurtri de l'adolescente, s'il devait décider seul, le choix serait vite fais. L'audience est longue, elle dure quelques jours et c'est enfin le moment de savoir le résultat. Yuri y prête peut d'attention, elle est sûre de retrouver Tiffany, elle le lui a dit, elle lui a dit de lui faire confiance, elle ne s'est même pas posé la question si oui ou non elles seraient séparées. Le juge réclame le silence d'un coup de marteau sur le butoir et commence à parler. Il articule chaque mot lentement comme s'il voulait être sûr que tout le monde comprenne bien ses dires et puis après avoir utilisé tout un répertoire d'un vocabulaire recherché plus qu'inutile, il prononce les deux seuls mots qui intéressent tout le monde, « Non Coupable ». Tiffany semble soulagée, pour Yuri c'est normal. De quoi aurait elle été coupable ? D'avoir eu un père haineux, violent, une mère lâche ? On l'aurait accusé de ça ? Mais elle arrête d'y penser quand elle voit renaître un sourire sur les lèvres de Tiffany. Il les avait quittés depuis trop longtemps. Puis un d'autres mots interpellent Yuri, « famille d'accueil ». C'est vrai qu'elle avait oublié qu'elle avait seulement dix sept ans. Le sourire de Tiffany s'est de nouveau envolé, surtout quand l'endroit ou la famille habite est donné. C'est loin, très loin, même trop... Elle s'inquiète vraiment et a peur, peur de ne plus jamais la revoir. Quand c'est fini, on ne la laisse même pas lui parler. Deux jours plus tard on la tire de la chambre dans laquelle on la mise temporairement et on l'amène devant deux étrangers, un homme et une femme. Elle n'a pas trop confiance...Yuri regarde autour d'elle dans l'espoir d'apercevoir la brunette. Elle veut la serrer dans ses bras, l'embrasser et lui dire qu'elle veut rester avec elle mais elle est juste seule dans cette rue, devant des gens qu'elle voit pour la première fois de sa vie et qui vont devenir ses « parents ». Elle monte dans la voiture à contre cœur, de toute façon il commence à pleuvoir alors autant se mettre à l'abri...
Tiffany court aussi vite qu'elle peu, elle a reçu un appel pour lui dire que Yuri était en train de partir. Du coup elle n'a même pas pris le temps d'attraper un manteau, elle est sortie comme ça sous la pluie en espérant arriver à temps pour lui dire au revoir. Et elle a quelque chose a lui donner avant son départ. Elle se hâte pour rejoindre l'adresse qu'on lui a indiqué, la pluie fouettant son dos, elle parvient enfin à la rue et tourne à l'intérieur. Elle apercoit la voiture, elle y est presque mais déjà les feux arrière s'éteigne et le ronronnement du moteur se fait entendre. Elle essaie d'aller un peu plus vite mais elle a déjà beaucoup courut.

Tiffany :
Yuri !

Elle essaie de l'appeler désespérément mais de l'intérieur de la voiture, la seule chose que Yuri entends ce sont les gouttes de pluie qui heurtent la carrosserie noire et qui s'écrasent sur le pavé. Elle tend le bras en courant, le cadeau qu'elle a préparé pour Yuri dans la main. Le véhicule commence à s'éloigner et prends de la vitesse, la jeune fille est obligée de s'arrêter quelques mètre plus loin, à bout de souffle. Ses larmes se mêlent à la pluie qui inonde son visage, ses poumons la brulent d'avoir été trop sollicités. Elle serre sa main droite et ramène la photo qu'elle voulait offrir à Yuri sur son visage en se laissant tomber à genoux. Ses jambes n'arrivent plus à la soutenir après la course effrénée qu'ils viennent de subir...

Ca fait presque un ans maintenant. Un an que Yuri est partie et que Tiffany n'a pas eu de nouvelle. Mais elle espère toujours en avoir, elle espère que la grande brune ne l'a pas oublié. Y repenser lui donne envie de pleurer, surtout qu'aujourd'hui c'est le 5 décembre, Yuri aurait dix huit ans elle aussi et elles pourraient être ensemble. Depuis son départ, elle ne sourit presque plus, juste pour faire bonne figure devant les autres. Yuri était la seule personne à qui elle prenait plaisir à sourire... Elle entend la sonnerie qui la libère, elle range ses affaires et se dirige chez elle. Elle est obligée de changer de trottoir pour contourner le camion de déménagement qui stationne dans sa rue et arrive enfin. Comme tous les soir elle salue ses parents et va directement dans sa chambre où elle s'allonge sur le lit et sort la photo faites avec Yuri qu'elle voulait lui donner un an auparavant. Elle fait comme d'habitude, elle laisse aller quelques larmes quand la sonnette de la porte d'entrée retentit.

Père :
Tiffany va ouvrir s'il te plaît !

La brunette s'exécute, un peu à contre cœur. Elle descend les escaliers et ouvre la porte qui découvre une femme brune. Son cœur manque un, voir plusieurs battements, elle a arrêté de respirer en découvrant les cheveux longs et bruns. Elle essaie de bafouiller quelques mots mais ne réussi à dire qu'une chose tellement sa surprise est grande.

Tiffany :
Qu'est ce que tu fais là... ?

Yuri lui sourit en s'approchant, elle jette un rapide coup d'œil à l'intérieur pour voir où sont ses parents.

Yuri :
J'emménage en face. Ca va toi ?

Tiffany ne sait pas quoi dire. Finalement les mots lui viennent, elle est en colère de ne pas avoir eu de nouvelles pendant tout une année, et la Yuri revient comme si rien ne s'était passé. Elle croit tout pouvoir oublier ?

Tiffany :
Imbécile ! Tu me laisse et tu reviens comme ça ? Tu ne me donne pas de nouvelle et tu me demande si je vais bien ? Pourquoi tu es revenu ?!

Elle marque une pause, rouge de colère. Yuri s'approche alors et la prend par les hanches en se penchant sur elle. Son souffle déstabilise la brunette.

Yuri :
Parce que je me suis rendu compte que je ne t'avais jamais dis quelque chose d'important...

Elle se penche contre son oreille pour le lui chuchoter comme la brunette le faisait pour la rassurer avant parce que maintenant qu'elle a apprit à aimer, c'est à son tour de veiller sur elle.

Yuri :
Je t'aime Fany...

Elle se recule pour observer sa réaction. Son aînée a les larmes aux yeux. Elle a attendu tellement longtemps pour les entendre de sa cadette. Elle croyait ne jamais y avoir droit après avoir été séparé de celle-ci. Alors elle ferme les yeux pour lui demander quelque chose.

Tiffany :
Est-ce que tu peux me le redire s'il te plaît ?

Le sourire de Yuri s'agrandit.

Yuri :
Je t'aime...

Elle essuie de sa manche les larmes de Tiffany.

Yuri :
Il semble que je vais devoir te ré apprendre à sourire parce qu'à ce que je vois que tu as oublié en un an...

Elle pose ses mains sur les joues de la brunette pour attirer son visage à elle et l'embrasser comme avant, avec même plus de passion sans doute puisqu'elle a dut supporter un an sans ses caresses sur ses lèvres. Alors Yuri se redresse et regarde la brunette dans les yeux dont les larmes sont désormais faites prisonnière par les coins relevés de ses lèvres.

Yuri :
Tu vois ? Ca marche...
~The End~
Revenir en haut Aller en bas
http://snsd-time-after-time.skyrock.com/
 
[OS/Yuri/SNSD]Un sourire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cette chanson qui te donne le sourire
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» Le Coin SOURIRE !
» Bébé sourire
» Des photos pour garder le sourire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Korean-
Sauter vers: